20 Juin 2019

Feu vert pour l’édition 2020 d’ActInSpace

Mercredi 19 juin au Salon du Bourget, le CNES, l’ESA et Aerospace Valley ont donné le coup d’envoi de la 4ème édition d’ActInSpace

L’édition 2020 d’ActInSpace vient d’être lancée par Gilles RABIN (Directeur de l’Innovation, des Applications et de la Science au CNES), Magali VAISSIERE (Director of Telecommunications and Integrated Applications de l’ESA) et Yann BARBAUX (Président d’Aerospace Valley). Pas moins de 50 pays et une centaine de villes participeront à ce concours hors-norme les 24 et 25 avril 2020.

Hackathon spatial international de référence

ActInSpace est un événement international au format bien particulier. A mi-chemin entre le hackathon et le start up week-end, ce concours d’innovation alloue 24h à des centaines de jeunes du monde entier pour relever des défis à l’aide de données ou de technologies issues du spatial. Ces défis se déroulent pendant 24h de manière simultanée dans le monde entier, dans une ambiance créative et conviviale, mais à la fois intense et stimulante !

Les challenges proposés aux candidats (et dont le CNES est garant de la qualité) sont uniques car ils sont construits autour des données et de technologies spatiales brevetées par le CNES et ses partenaires.

Ces défis peuvent porter sur des sujets très variés : explorer de nouvelles issues pour l’IA au service de l’analyse d’imagerie satellitaire, imaginer de nouveaux concepts de nanosatellites, inventer de nouveaux procédés de lancement, proposer des objets inédits que les astronautes pourraient embarquer à bord de l’ISS… Plusieurs dizaines de thématiques sont proposés aux jeunes talents, toutes convergeant vers un objectif commun : promouvoir l'usage des technologies spatiales au bénéfice des citoyens, de l'emploi et de notre planète.

ep_affiche_ais_2020.jpg
Affiche ActInSpace 2020 Crédits : ESA, CNES

De l’idée à la start-up… il n’y a qu’un pas !

L’objectif d’AIS est de faire émerger des projets de startups dans les secteurs aval du spatial. Avec ses partenaires, le CNES souhaite ainsi montrer que le spatial participe au développement économique et sociétal au-delà de son écosystème habituel, en promouvant en même temps les solutions et technologies basées sur le spatial. Pour les aider à relever les défis, les étudiants sont coachés par des experts du spatial et de la donnée satellitaire, ainsi que par des coaches en business pour les aider à monter leur projet.

Avec l’initiative CONNECT by CNES en France notamment, le CNES œuvre à permettre aux jeunes ayant la fibre entrepreneuriale de transformer l’idée en projet professionnel.

Et cela fonctionne ! Depuis son lancement en 2014, ActInSpace a été à l’origine de la création de plus de 36 start-ups dans le monde entier.

Un engouement croissant

L’engouement pour la manifestation est grandissant : non seulement elle a assis sa dimension internationale mais le nombre de participants, de villes et de challenges augmente à chaque édition. En 2018, 2 200 participants se sont affrontés lors du hackathon en simultané dans 32 pays et 54 villes sur les 5 continents. 510 projets ont été présentés, 80 challenges ont été relevés et 500 professionnels ont prêté main-forte aux concurrents. Pour l'édition 2020, l’objectif fixé est d’avoir 50 pays et de 100 villes.

Les gagnants auront l’esprit léger…

Les finales auront lieu à Toulouse en juin 2020 lors du Global Space in Toulouse, le nouveau rendez-vous international du spatial.

A la clé...
  • Pour l’équipe gagnante internationale, un vol en apesanteur dans l’avion d’entraînement des astronautes européens.
  • Pour les lauréats France un voyage en Guyane pour voir un lancement d’Ariane sera offert par le CNES.
  • Et pour tous les participants, la possibilité d’être accompagné dans la création de sa start-up au travers de l'initiative CONNECT by CNES !
Juin2020Toulouse