25 Juin 2015

Les PME en quête de visibilité au Bourget

Loin des démonstrations des Rafale, A350 et autres Falcon, les PME de la région ont profité du salon pour nouer des contacts et signer des accords. Dans l'ombre.
article_bourget.png

 © Eric FEFERBERG

Côté pile, les stars, Rafale en tête, qui concentrent toutes les attentions à chaque démonstration et dont les clients VIP potentiels sont bichonnés dans de luxueux et imposants chalets installés, avec terrasse, en bord de piste de l'aéroport.

Côté face, les PME et autres start-up en quête de visibilité pour décrocher un rendez-vous ou un contrat, promesses d'eldorado dans un secteur béni qui a une nouvelle fois affiché son insolente santé à l'occasion de la 51e édition du Salon du Bourget qui s'est achevé dimanche dernier.

5 rendez-vous par jour 

Aerospace Valley avait emmené quelque 140 entreprises d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées qui se partageaient les quelque 1500 mètres carrés du stand pour le moins visible dans le hall 4 du salon. "Nous rencontrons ici toute la chaîne de valeur, de la fabrication à la maintenance", explique Jean-Pascal Caumes, PDG de Nethis, qui a enchaîné 5 rendez-vous par jour. Cette PME de Mérignac est née il y a deux ans. Issue de l'optique, elle a développé une caméra mobile qui permet de lire à travers les structures composites ou béton. En développement à Bordeaux Technowest, elle vise le million d'euros de chiffre d'affaires et s'apprête à faire affaire avec une major du BTP et un constructeur aéronautique intéressé par les gains de productivité apportés par cette caméra dans ses opérations de maintenances.

Sur le stand de Lisi Aerospace, Alain Rousset, qui conduit la délégation Aquitaine, plaide pour son appel à projets usine du futur. Sur le stand, Philippe Prat, le directeur général d'Alema Automation, entré dans le groupe américain Kuka Systems Aerospace il y a un an. L'entreprise, qui a déménagé au Haillan (33) l'an passé,  est spécialisée dans les solutions robotisées des lignes d'assemblage. Elle annonce au Bourget travailler sur un nouveau procédé laser et ultrason de contrôle non destructif. Prometteur. 

SMS et mails en vol

Plus pragmatique et à l'écoute de tous les besoins, Xavier Joussaume, pilote de formation, spécialiste du transport aérien (18 ans de Transall) fait franchir un cap au Bourget à FlyOps, la société qu'il a fondé en 2009 dans l'agglomération bordelaise. Il fourni déjà plans de vol et documentation technique à de nombreux petits et moyens constructeurs d'avions privés. Il signe cette fois avec SkySoft, une filiale de la DGAC suisse, un contrat pour développer une "box" de son invention qui permettra aux passagers de ces petits aéronefs d'envoyer mails, SMS et coups de fils en vol. Un vrai plus, il est sur le segment de la connectivité de la cabine.

Aérocampus présente ses innovations et annonce la tenue, fin octobre, à Lastresne (33), d'un salon de la réalité virtuelle IT3D.

Christian Houel, d'Aquitaine Electronique, la béarnaise, explique son implication financière personnelle dans la nouvelle société d'aide au PME du pôle Aerospace. Picdi la rochelaise promeut ses solutions de traçabilité pour la maintenance et la logistique grâce à la RFID, le nouveau code barre des industriels et des logisticiens. Il y a 70 emplois à pourvoir sur le seul stand d'Aerospace Valley. Et du travail dans  la filière pour au moins 10 ans. 

Texte de Jean-Bernard Gilles

Publié dans : 
A propos de :